QU’EST-CE QUE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DÉMOCRATIQUE?

Dans les calculs de modèle, il a été montré que l’Union européenne, par le milieu du siècle, peut produire 94% de son électricité renouvelable.
(Energy [R] evolution: towards a fully renewable energy supply in the eu 27, Greenpeace 2010)

En Allemagne, 60% de la production d’électricité pourrait être renouvelable déjà en 2030, en supprimant largement le charbon.
(Energie – der Plan: Deutschland ist erneuerbar, Greenpeace 2011)

Pour réussir, toute la société est nécessaire, parce que la soi-disant transition énergétique n’est pas un processus qui peut être prescrit seul par en haut. Il a besoin d’un consentement légitimé démocratiquement.

Le caractère décentralisé de la technologie équivaut à une participation de la population locale et des consommateurs. Sur les modalités d’une ferme éolienne ou des fermes solaires, ce sont les plus proches voisins qui doivent décider. Encore mieux, si ils n’ont pas seulement un mot à dire mais lancent le processus dès le départ lui-même. Ainsi, ils peuvent prendre toutes les mesures que toutes les acteurs concernés profitent de leur politique régionale de l’énergie dans une manière ou d’une autre.

Un nouvel détournement du système d’énergie fossile monopole entraînerait. L’ancien système peut être remplacé, étape par étape, par une structure démocratique des énergies renouvelables.
La Klimaallianz Osnabrück défini la démocratie sur le secteur des énergies comme:
« Une transition énergétique démocratique signifie de pouvoir décider ensemble sur le choix revendiqué de la transition de l’énergie sans des intérêts prédominants de profit. »

La transition énergétique démocratique comporte:

  • « une large décentralisation et l’indépendance du groupe,
  • Des réseaux de distribution et des services en propriété municipale (services municipaux d’électricité participative comme proposé à berlin)
  •  forums modérés de équilibrage des intérêts,
  •  la participation des syndicats »

« Une transition énergétique démocratique signifie de veiller à ce que chacun ait accès à suffisamment d’énergie. Cependant, l’énergie doit être produit de sorte que cela ne nuise ni un danger pour l’environnement ou ni humaine. En pratique, cela signifie de laisser les combustibles fossiles dans le sol, de socialiser et de démocratiser les moyens de production et de changer notre attitude envers la consommation d’énergie.

(Lausitzcamp 2012, notre propre traduction)